jeudi 7 septembre 2017

ERRATUM - Le Nudisme

En écrivant "Le Nudisme", j'ai commis les deux erreurs suivantes qui se trouvent à présent corrigées:

- Page 45 j'avais écrit:
"À tel point que la revue rapporte l’expérience d’un fonctionnaire de l’administration coloniale anglaise missionné dans certaines îles du pacifique, demandant à sa hiérarchie d’abandonner l’obligation du cache-sexe pour les indigènes. La situation sur place était devenue ingérable, et les infrastructures coloniales insuffisantes pour arbitrer les conflits apparus par ce biais (bien entendu, la hiérarchie refusa)."
Avec le temps ma mémoire a "téléscopé" l'information contenue dans l'article que voici, publié dans le numéro 26 de la revue Vivre du mois d'Avril 1928 (page 13):


Si le résident général a alerté l'office colonial, c'est d'abord en raison de la décimation de la population indigène à cause des gros problèmes d'hygiènes que provoque l'obligation vestimentaire pudibonde.
Il mentionne toutefois bien les conséquences morales et leurs répercussions sociales violentes, mais j'ai extrapolé sur l'incapacité des forces en place à gérer le problème.

J'ai donc remplacé la formulation initiale par celle-ci:
"À tel point que la revue rapporte l’expérience d’un fonctionnaire de l’administration coloniale anglaise missionné en polynésie, demandant à sa hiérarchie d’abandonner l’obligation des vêtements européens imposés aux indigènes, cette obligation vestimentaire ayant eu pour effet de catastrophiques problèmes d’hygiène et de morale ayant de graves répercussion sociales comme l’augmentation de “méfaits et crimes jadis totalement inconnus dans les îles”."
°

-Page 48 j'avais écrit:
"Il est un fossé énorme entre les deux conceptions, et connaissant les motivations profondément humaines de Kienné de Mongeot et ses collaborateurs, j’ai peine à comprendre qu’ils n’aient pas perçu l’horreur idéologique que véhiculent les eugénistes, notamment au moment de la publication par les éditions Vivre (dont Kienné de Mongeot est le directeur) du livre de Jeanne Humbert, intitulé “En Pleine Vie”.[...]
Je ne comprends pas cette (lourde) bévue du mouvement Vivre.

Quand ce livre m'a été recommandé et prêté par Michel PIVERT, le président fondateur de l'ANEP, j'ai cru qu'il s'agissait, comme beaucoup d'autres bouquins de sa collection, d'une édition du mouvement Vivre, or je me suis trompé:
Comme on peut le voir sur l'image ci-contre, ce ne sont pas les éditions Vivre mais les éditions de Lutèce qui ont publié ce livre, ce qui disculpe Kienné de Mongeot d'avoir propagé les thèses eugénistes "négatives"... Mais à mes yeux pas d'avoir été plus exigeant sur l'idéologie de ses collaborateurs.

Dans la version corrigée j'ai donc remplacé les formulations présentées plus haut (en gras) par les suivantes: 

"Il est un fossé énorme entre les deux conceptions, et connaissant les motivations profondément humaines de Kienné de Mongeot et ses collaborateurs, j’ai peine à comprendre qu’ils n’aient pas perçu l’horreur idéologique que véhiculent les eugénistes, notamment par le biais de la publication par les éditions de Lutèce du livre de Jeanne Humbert, intitulé “En Pleine Vie”.[...]
J’ai du mal à comprendre ce manque de discernement du mouvement Vivre."

Dans tous les liens déjà diffusés sur ce blog et ailleurs, c'est à présent la nouvelle version corrigée que vous pourrez trouver à télécharger.